Pubblicato il 15 novembre 2023 da Redazione in Actualité

Le Gouvernement Princier et le Centre national d’études spatiales se mobilisent au service de l’économie monégasque et la préservation de l’environnement

La convention porte sur l’utilisation des solutions et technologies spatiales pour soutenir le développement économique, encourager l'innovation et contribuer à la préservation de l'environnement.
Partager des nouvelles:
Immagine Le Gouvernement Princier et le Centre national d’études spatiales se mobilisent au  service de l’économie monégasque et la préservation de l’environnement

Le 14 novembre dernier au Ministère d’Etat, une convention-cadre de partenariat a été signée entre le Gouvernement Princier et le Centre national d’études spatiales (CNES) français. Cette convention porte sur l’utilisation des solutions et technologies spatiales pour soutenir le développement économique, encourager l’innovation et contribuer à la préservation de l’environnement.

Il s’inscrit dans une dynamique de diversification de l’économie monégasque et dans la poursuite des engagements de S.A.S. le Prince Souverain, notamment au regard du Programme de développement durable à l’horizon 2030 de l’ONU.

adv-462

La convention a été signée par Madame Isabelle BERRO-AMADEI, Conseiller de Gouvernement – Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération, et Monsieur Lionel SUCHET, Directeur général délégué du CNES, en présence de Monsieur Yann BATTEFORT, Premier Conseiller à l’Ambassade de France à Monaco, Monsieur Frédéric GENTA, Délégué Interministériel à l’Attractivité et à la Transition Numérique, Monsieur Christophe PIERRE, Directeur du Bureau des Affaires Spatiales de Monaco1 ainsi que des Plateformes et des Ressources Numériques, Messieurs Patrick RAMPAL et Denis ALLEMAND, respectivement Président et Directeur du Centre Scientifique de Monaco, Monsieur Cyril GOMEZ, Directeur général adjoint de l’Institut océanographique.

Cette signature est le résultat d’un travail de collaboration fructueux entre le CNES, le Bureau des Affaires Spatiales de Monaco et le Département des Relations Extérieures et de la Coopération, qui avait déjà donné lieu à l’organisation conjointe de l’Ocean Space Forum en avril dernier. Le partenariat s’articule autour de trois axes majeurs, faisant l’objet d’un plan d’action adopté annuellement :

adv-535

Solutions et technologies spatiales au service de l’économie monégasque
L’accord a pour objectif de promouvoir l’accès des entreprises et des services publics monégasques aux solutions et technologies spatiales, favorisant ainsi le développement économique et l’attractivité de la Principauté. Il s’agira également de faciliter la mise en relation d’entreprises monégasques du spatial avec des investisseurs potentiels (publics ou privés), en particulier via la plateforme « Spacely » de Connect by CNES2.

Solutions et technologies spatiales pour les politiques publiques et les enjeux sociétaux
Le Gouvernement Princier et le CNES souhaitent exploiter les avancées du secteur spatial pour répondre aux besoins en matière d’aménagement du territoire, d’environnement et de gestion des risques urbains, comprenant l’impact des changements climatiques. Cet axe vise l’étude et le développement potentiel de plateformes de simulation et de surveillance, ou encore de solutions et d’infrastructures spatiales pour la surveillance des écosystèmes, notamment au service de la recherche sur le pôle Sud menée par le Centre Scientifique de Monaco.

adv-421

Promotion des compétences scientifiques et technologiques
L’accord encourage également la formation et le dialogue science-société en Principauté et dans les régions voisines. Cet axe se focalise sur les moyens de diffusion du savoir, tels que les formations, les activités ou les contenus multimédias. Dans ce contexte, le CNES partagera, par exemple, ses contenus audiovisuels sur les thématiques environnementales. A l’occasion de la signature, Mme Isabelle BERRO-AMADEÏ, Conseiller de Gouvernement – Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération, s’est réjouie de la formalisation de la collaboration avec cet établissement public français de renom dans le domaine spatial. « Cet accord offre de multiples opportunités pour le Bureau des Affaires Spatiales et la Principauté au sens large, notamment en matière de coopération au développement, avec une attention particulière portée à la préservation de l’environnement, une cause chère à Monaco ». Monsieur Lionel SUCHET, Directeur général délégué du Centre national d’études spatiales, a rappelé que la donnée spatiale est un levier fort pour soutenir le développement économique d’un territoire, préserver son environnement et créer de l’activité au bénéfice de l’humain. « Cette donnée est accessible à tous et le CNES met tout en œuvre pour accompagner les acteurs qui s’en saisissent. La Principauté de Monaco est un territoire pionnier en termes de développement économique, d’innovation et d’adaptation au changement climatique, le CNES se félicite de compter parmi les acteurs qui l’accompagnent dans cette mission ».
Monsieur Frédéric GENTA, Délégué Interministériel à l’Attractivité et à la Transition Numérique, a souligné le terrain fertile que représente le secteur spatial, en pleine expansion, pour l’attractivité et le développement de nouvelles activités économiques en Principauté et d’ajouter « ce partenariat participera, j’en suis persuadé, à l’émergence de nouveaux modèles économiques à Monaco, susceptibles de générer de la valeur sociétale et des services innovants pour mieux comprendre et répondre aux défis environnementaux auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui ». Enfin, Monsieur Christophe PIERRE, Directeur du Bureau des Affaires Spatiales de Monaco ainsi que des Plateformes et des Ressources Numériques, a salué les bénéfices de cette collaboration pour la Principauté « qui favorisera l’avancement des connaissances et de l’innovation sur notre territoire, les opportunités d’éducation et de formation avancées dans le domaine spatial, mais également une mise en avant du savoir-faire monégasque. Le Bureau des Affaires Spatiales, en tant que point de contact focal entre le Gouvernement et les acteurs du secteur à Monaco, est déterminé à faire progresser son engagement dans ce domaine passionnant, prometteur de nouvelles perspectives, tout en contribuant activement à la protection de notre planète ».

 

Visita La nostra Pagina Instagram

Leggi Altri Articoli